lundi 11 décembre 2017

Frédéric Galliano - Plis infinis No.3 (1997)

Une respiration de l'esprit, le moment salutaire pour mettre le cerveau sur pause; entre méditation zen électronique et free jazz ambiant.
Finalement, des plis infinis à peine plus longs qu'une vague hésitation ...


Blogger Tricks

dimanche 10 décembre 2017

Noir Boy Georges - Messin plutôt que français (2014)

Dans la série des explorations joyeuses des villes de province de l'Est de la France, il y avait eu Saint-Dizier la rieuse et Sedan la joviale.
Metz être semble aussi une destination de premier choix question ambiance festive.
Les godelureaux de Scorpion Violente en sont originaires tout comme les accueillants Plastobéton, voilà qui pose un peu le cadre et qui provoque l'envie ...
Alors que propose Noir Boy Georges ?
Du bonheur, bien entendu !
Au programme: une boite à rythme détraquée, un synthé maison qui sonne comme un klaxon mal accordé et un gars qui déverse son optimisme, parfois il y a un solo qui vient égayer le tout.
Selon Noir Boy Georges l'avenir à Metz c'est devenir un clochard drogué survivant sous les ponts de la ville et buvant de la 8.6.
C'est fout l'optimisme qui se dégage de cette chanson, personnellement ça m'a donné une folle envie d'aller passer mes prochaines vacances à Metz, si en plus il pouvait faire moche et froid ce serait le pied !


vendredi 8 décembre 2017

Filastine - Juniper (remix of Y la Bamba) (2012)

Une ritournelle semblant surgir du passé qui serait passée à la moulinette d'un filtre moderne, la broyant, la concassant, la relisant.
Mais préservant sa substantifique moelle, son esprit originel.
L'essence même de l’œuvre de Filastine, cette juxtaposition de quelque chose de simple et d'ancien vu au travers du prisme destructeur/créateur de la modernité débridée.
L'émotion préservée dans la frénésie ...


mercredi 6 décembre 2017

African Head Charge - Beri version (1982/2016)

Quelque part entre divagations dub, errements de funk mutant  et tentatives contenues de jazz à la cool, le compagnon des fins de soirées d'abus, du trop de tout.
Le moment où se laisser aller devient une nécessité impérieuse ...


mardi 5 décembre 2017

Super Parquet - Le libertin/M'en revenant des noces (2015)

Alors qu'on les imaginerait en concurrents féroces de Premibel, Leroy Merlin, Lapeyre et autres magasins spécialisés dans la vente de revêtements de sol en lames de bois, les lascars de Super Parquet font de la musique, une activité beaucoup moins lucrative.
C'est gâcher !
Et ils font quoi comme musique ?
Selon leurs dires: de la bourrée psychédélique ...
Késako, la bourrée psychédélique ?
C'est très simple la bourrée psychédélique c'est un peu Giscard jouant de l'accordéon dans sa maison de retraite, comme au bon vieux temps, mais complètement défoncé au LSD, au Cantal entre-deux et à la potée auvergnate.
En un mot perché et très haut
Sur le papier ça semble très étrange je l'admets.
Concrètement l'alliance improbable c'est d'un drone à la roue à vielle électrique, d'une sorte de cornemuse hypnotique, d'un banjo monomaniaque, de putains d'effets électronique et d'un bon gros beat qui tabasse, le tout accompagné par des ritournelles traditionnelles chantées.
Ça envoie du lourd, ça part loin, une bonne dose d'énergie en perspective, de la transe musicale musicale ...

PS: M'en revenant des noce est une version de l'enfantin à la claire fontaine en version brindezingue ...



Soul Square - Live & uncut (2010)

Hip-hop luxuriant, gorgé de soul, de jazz, de scratch, samplant quelques classiques.
Instrumental sautillant et joyeux en à peine moins de 4 minutes, du pur bonheur sur platine.
Donc, "just listen to this" !


dimanche 3 décembre 2017

Lou Reed - Walk on the wild side (1972)

C'est l'heure de la pop jazzy de Lou Reed; de prime abord c'est doucereux, chaleureux, moelleux, capiteux.
On s'endormirait presque dans ce confort feutré propice à une sieste post-prandiale conséquence d'un repas familial dominical trop copieux, trop arrosé.
Mais quelque chose vient titiller le cerveau ensuqué, ralenti par les excès.
Derrière des dehors bonhommes tonton Lou est quand même en train de parler de travesti, de fellation, de prostitution et de drogue, sa pop jazzy est farcie au vice, à la luxure et à la débauche.
Alors prêt pour un tour vers la wild side ?
Peut-être que la sieste va virer orgie crapuleuse ...


vendredi 1 décembre 2017

Miles Davis - Ascenseur pour l'échafaud (1958)

Paris, la nuit, le calme apparent, la brume qui s'épand, le mystère qui se répand, la bruine qui s'infiltre, le froid qui transit.
Un voiture circule, semblant glisser, flotter même, lentement, errant sans but si ce n'est rouler pour atteindre l'aube.
Comme ça, c'est tout ...


mercredi 29 novembre 2017

Sádon & Treha Sektori - Shadow (2017)

L'ombre ...
Entre refuge et menace, toujours un peu mystérieuse, souvent profonde, parfois légère.
Ici elle est fluide, subreptice et chargée d'une paradoxalement inquiétante sérénité ...