vendredi 31 janvier 2014

Ennio Morricone - Titoli (versione film) (Milano odia la polizia non può sparare ost) (1974)

Avec les images c'est plus parlant, néanmoins juste avec la musique c'est déjà pas mal, la tension est palpable, la folie du principal protagoniste ne ressort pas totalement.
Pour mieux l'appréhender il faudra visionner le film.


samedi 25 janvier 2014

Shackleton - Freezing opening thawing (2014)

Shackleton revient en forme.
Toujours cette techno quasi palpable, mâtinée de percussions d'inspiration moyenne orientale, de boucles étranges échevelées, de claviers foutraques fous, de voix hantées incompréhensibles exotiques.


vendredi 24 janvier 2014

Willie Hutch - I can sho'give you love (1977)

Certains d'entre-vous ne connaissent peut-être pas Willie Hutch, c'est une lacune impardonnable qui mérite un châtiment humiliant et public.
Willie Hutch n'est pas le copain de Starsky même s'il est son contemporain, il fait plutôt dans la musique tendance soul/funk.
Il a connu Michael Jackson, Marvin Gaye ...
C'est loin d'être un bras cassé.
Depuis 2005 son activité musicale est rare, c'est normal il a tendance à être mort.


jeudi 23 janvier 2014

U Mulateru - Before the sheets (Mixtape/2014)

Fatigué, besoin de calme, de relaxation avant de rejoindre Morphée ?
Opportunément voici une mixtape principalement jazz, mais pas que il y a aussi de l'éthio-jazz, du post rock, de la musique électronique ...


Before the sheets by U Mulateru on Mixcloud

mardi 21 janvier 2014

Mulatu Astatke - Mascacam Setaba (U Mulateru extends Mulatu) (2014)

Mascaram Setaba est un morceau qui souffre d'un défaut majeur: sa durée.
Comment peut-on faire un morceau aussi doux, raffiné, enveloppant, onirique et ne le faire durer que moins de 2 minutes.
Un véritable scandale !
Du coup je me suis attelé à réparer, maladroitement, cette injustice et j'ai rallongé la durée d'écoute.

Extension du domaine de la lutte


dimanche 19 janvier 2014

Lalo Schifrin - Bullitt (Main title) & Bullit (End title) (1968/1997)

La classe !
Pour le Main title une guitare élégante jamais trop démonstrative, des cuivres maitrisés mais toujours prêts à rugir si besoin, une rythmique présente juste ce qu'il faut pour appuyer le thème sans l'étouffer et même quelques cordes pour ajouter à la dramaturgie.
Pour le End title toujours cette guitare, peut-être un peu plus bavarde, et cette rythmique, plus luxuriante pour sa part; un piano bien senti remplace cordes et cuivres.
Les remixes des Black Dog ne sont pas mauvais mais n'apportent pas grand chose à part un peu de monotonie bavarde, la faute à une boucle qui tourne trop longtemps sans varier.



jeudi 16 janvier 2014

The Chemical Brothers - Star guitar (2002)

Les frères chimiques sont toujours un peu roués, un peu les Huggie les bons tuyaux de la musique électro; un p'tit sample bien senti par ici, un gimmick putassier par là, ou bien encore une mélodie facile ... pourtant ils arrivent souvent à faire oublier cette rouerie.
Comme avec Star guitar morceau extatique pour moment de grâce, parenthèse béate et coup de génie renforcé par le clip malin de Gondry sorte d'hypnose ferroviaire répétitive (avec un soin de la synchro wagons ou décors/musique beat  confinant à la perversion, par exemple au début les poteaux électriques et de signalisation synchronisés avec les claps et le pied ...).


mardi 14 janvier 2014

U Mulateru - Kool E-Pop: succession musicale (2014)

Succession musicale de titres doux et voluptueux (100% garanti sans Rihânerie).



Aphex Twin - Windowlicker (1999)

Pour le cool, pour le rugueux, pour les agressions auditives, pour la vidéo, pour le post hip-hop, pour les paroles cryptiques, pour le métal électronique, pour la danse, pour les orthodontistes, pour la silicone, pour les chiens, parce qu'Aphex.


mardi 7 janvier 2014

The Warlocks - Skull workship (2013)

Je ne sais pas ce que Bobby Hecksher et sa bande ont pris, ou ont arrêté de prendre, mais ça les a énervés.
Du coup guitares vrillées, attaques soniques en piqué, riffs acides, batterie pesante de combat et chant ... habituel (ou plutôt hululement lugubre, ce type est mi-suicidaire mi-chouette), au rayon modernisme un synthé pourri et angoissant.
Un bémol le dernier titre Eye Jam, instrumental passé à l'envers prévisible et chiant.


lundi 6 janvier 2014

Motorbass - Fabulous/ Les ondes (1996/rééd 2003)

Motorbass c'est Philippe Zdar et Etienne de Crecy; pour ceux qui ne les connaitraient pas le premier tient un magasin de chaussures orthopédiques au Chambon sur Lignon (rien que cela ça en impose) le second est dame pipi à la gare de Lyon. Parfois le soir ils enfilent un costume ridicule, moulant et coloré et se filment en mimant les superhéros mais cela est une autre histoire.
Accessoirement ils auraient eu une petite renommée dans le monde de la musique.

Pansoul est leur premier album et il porte bien son nom tant il semble englober le continent soul, une soul futuriste à la fois électronique et organique, douce et enjouée qui comprend soul, hip-hop, deep house, house, techno, jazz même.
Deux exemples avec Fabulous et Les Ondes.



vendredi 3 janvier 2014

HNNY - Exactly (2013)

Entre dubstep, deep house et acid.
Basé sur du Christina Aguilera (??!!) traité un peu à la Burial, pour la voix et l'ambiance hantée mais en plus dynamique, version deep house ralentie le tout réhaussé de quelques relents d'acid anglais millésimé.
On peut dire que HNNY est le premier sculpteur sur merde à réussir son ouvrage.