lundi 17 février 2014

dimanche 16 février 2014

Scratch-Pet-Land - Oiseaux d'appartement (1997)

Du bricolage, du bidouillage, une représentation onirique d'oiseaux électroniques imaginaires.

Scratch-Pet-Land héros, rares, du futile.


mercredi 5 février 2014

Fauve ≠ - Vieux frères pt1 (2014)

Fauve honnêtement avant aujourd'hui j'en avais pas entendu parler.
Il parait que c'est un phénomène, une révélation, une sorte d’instantané d'une génération désabusée (une de plus) ... un crachat dans ta face, de la rage, de la colère, un cri, des chuintements aussi

Bilan de l'écoute.
Ouais, hein, bof quand même, ce n'est pas que c'est mauvais mais c'est pas génial non plus, ils sont tièdes !

Ils sont vendus comme des nouveaux Diabologum (De ceux), mais ni l'urgence, ni la rage, ni le nihilisme ne sont présents, c'est plutôt Vincent Delerm vs Grand Corps Malade avec des guitares mi-saturées, si t'es pas dépressif tu peux pas comprendre.
Des tentatives de rap (Voyous) ou de spoken word version baltringue (c'est eux qui se qualifient ainsi dans De Ceux), une demie gaule quoi, on est loin de La Rumeur ou Casey, c'est la révolte à mots feutrés histoire de pas déranger. Ils sont du genre à dire "des couilles sur la tables" mais pas trop fort des fois qu'on l'entende et puis à dire pardon après.
Le pire c'est que cela ne semble pas calculé, ils sont comme ça, des peine à jouir, des fadasses. En même temps ils vont bien avec l'époque: personne n'est ni content ni heureux, mais personne ne gueule fort des fois qu'on le remarque.
Le Fauve ne rugit pas mais miaule et encore ...

Can - Dead pigeon suite

Des gens qui envisagent les pigeons morts sont forcement bons.
Des gens qui sortent une version alternative de Vitamin C durant près de 12 minutes sont forcement bons.
Quand c'est Can qui fait les deux c'est forcement bon.
Un résultat halluciné alliant la douceur calme à la folie exubérante, après ça on peut décréter officiellement la mort des batteurs.