dimanche 30 mars 2014

Ms. Dynamite - Dy-na-mi-tee (2002)

LA  révélation du Uk garage,/R'&'B/hip-hop/soul de 2002, le truc incontournable que si tu ne l'as pas tu peux sérieusement envisager l'autolyse, enfin selon les critiques (et aussi les ventes presque 500 000 exemplaires vendus en Grande Bretagne).
Sinon à l'écoute le génie saute un peu moins aux oreilles, c'est pas que ce soit mauvais, mais c'est juste que ce n'a rien d'original, il doit y avoir des dizaines d'autres albums sortis la même année qui auraient pu prétendre au même succès.
Du R'&'B subdivision Uk garage bien dans sa case remplissant comme il faut le cahier des charges (titre catchy, titre empreint de spiritualité, hit dancefloor, ballade romantique, titre triste autobiographique ... bref check list ok).
Reste le titre Dy-na-mi-tee qui sort du lot (grâce à son sample bien senti) parenthèse du début de l'album toute en douceur vibraphonique et batterie contenue le tout agrémenté d'une jolie voix ...


vendredi 28 mars 2014

Ugly Duckling - Dizzy (2001)

3 blanc becs font du rap en Californie.
Méticuleux ils font cela à l'ancienne cuisinant scratchs, fat beats, samples et rimes de feignasses.
Pour "Dizzy" c'est de l'egotrip, mais version gentillet (au pire ils promettent de casser Yvan Drago ...), par contre le, court, morceau est bien pêchu et sautillant avec scratchs bien sentis, ruptures opportunes, basse entrainante, petits résidus de guitare ...


mercredi 26 mars 2014

Bossa Nova & the rise of brazilian music in the 60's

Alors qu'une vague présentant un Brésil frelaté, vu au travers des filtres marketings de la grande messe mondiale du jeu de la baballe au pieds, s’apprête à déferler sur nous.
Ligne de téléviseurs spéciale Brésil, hymnes officiels à la connerie, strings véritables des plages de Rio, promos sur la silicone mammaire, nouveaux cocktails à la cachaça, plateau labial de Raoni et autre loungeries bossa novesques.
Il est temps de résister à ses artefacts factices.
Le label Soul Jazz Records est un précieux allié avec notamment cette compilation qui constitue une introduction éclectique et  de qualité à la bossa nova.
Cerise sur le gâteau pour les moins aveugles d'entre-vous un livre existe, il s'agit d'un recueil de pochettes des disques sortis durant cette période et agrémenté de notices biographiques des principaux acteurs de cette "nouvelle manière".


mardi 25 mars 2014

Therapy? - Nowhere (1994)

1994 la guitare à couilles est à la mode, Therapy? en profite pour sortir ce single.
Une pop song un peu sombre avec des relents punks.
Un truc à mi chemin entre le bastonnage de gueule intensif et le crachat dans ta face; et toi un peu par perversion tu en redemandes (tu auras une autre dose avec Stories un an plus tard).
Attardons-nous un peu sur le contexte.
1993 lancés dans la musique de manière professionnelle depuis 3 ans Therapy? ne va pas bien Andy Cairns a des hémorroïdes,  Michael McKeegan a raté ses boutures de géraniums et Fyfe Ewing se rend compte que non seulement son père était bourré quand il lui a donné son prénom mais qu'il pourrait gérer l'empire pétrolier de papa au Texas au lieu de se peler le cul en Irlande.
Bref c'est un peu la galère jusqu'au jour où Andy dit "putain, on se saoule toutes les nuits, on peut pas se saouler toute la vie, crier au monde qu'on ne changera jamais, c'est ce qu'on a dedans qu'on doit réarranger, on va nulle part ! on va nulle part !", alors Fyfe lui dit "Hey, man c'est profond c'que tu dis ! 'faut en faire une chanson !", ils s'y attelèrent.
Suite à ça ce fut la belle vie: nouvelles paires de chaussettes (Fyfe est au Guiness, normal pour un Irlandais, book section record du plus grand nombre de chaussettes en Angleterre), Andy acheta un couteau suisse et Michael devint portugais.
mais le succès ne fut qu’éphémère et le groupe retomba dans l'anonymat, Andy repris des études de plongeur en restaurant, Fyfe décida de se lancer dans le mime enfin Michael ouvrit un restaurant spécialisé dans la morue au sud de Berk Plage.


Akosh S Unit - Elettér (1999)

Sombre et joyeux, gai et mélancolique, enlevé et lent.
Un album de contrastes, mêlant free jazz sauvage, musiques d'Europe l'est et de plus à l'est et au sud encore (en vrac et en gros klezmer, rom, hongroise, bordeloise, relents turcs ...), expérimentations bruitistes, jazz "classique" (ou du moins calme et sage), cris et fureur et autres objets servant à faire, entre autre, du bruit quand on tape dessus, souffle dedans, les caresse, les frotte.
Si un vieux sourd mort ne monopolisait déjà le titre il faudrait nommer cet album "Hymne à la joie" et à la folie.


dimanche 23 mars 2014

Gaelle - Rain (2001)

Un truc tranquille mais pas trop, avec un peu de sensualité, pour un dimanche matin au soleil à glander.


samedi 22 mars 2014

La Fleur - Nightflow (Kenny Larkin Drama mix) (2013)

Un remix peut-il être meilleur que l'original ?
Le plus souvent non, c'est une manière de relancer un titre, de faire reparler des différents protagonistes ... bref un échange de bons procédés commerciaux.
Puis il y a les exceptions, celles qui magnifient l'original, celles qui le transcendent, celles qui le modifient totalement ne gardant quasiment rien du titre initial.
Ici c'est le cas.
De l'original il ne subsiste qu'un petit gimmick vocal, empli d'écho et de réverbération; autours de celui-ci Kenny Larkin bâti un ensemble mixant rythme primal sourd, basse rampante, sample semblant provenir d'un processus mécanique de production industrielle, orgue gavé de soul, brides éparses de cuivres le tout sur 15 minutes: l'âme enivrante d'une usine ?


jeudi 20 mars 2014

Method Man - Tical (1994)

Crade, poisseux, sombre, enfumé, malsain, magistralement produit, avec de sacrés flows et une bonne dose de désinvolture.


mercredi 19 mars 2014

Ricardo Villalobos - Enfants (chant) (2008)

Quelques comptines enfantines (Amstramgram, Baba Yaga, pomme de rainette ...) agencées en mode aléatoire, une boucle de piano hypnotique et légèrement variable, un rythme tout simple mais monolithique et néanmoins plus subtil qu'il n'y parait, quelques effets de superpositions, de ténues variations tonales, accentuations infinitésimales et c'est parti pour plus de 17 minutes d'envoutement.
Faut laisser parler son âme d'enfant.


Rosa Yemen - Herpes simplex (1978/2003)

Une intro enregistrée sommairement qui fait penser à de l'Art brut en version musicale (en fait ce serait Antonin Artaud, durant une crise) puis surgit une guitare volée au Loveless Love des Feelies et enfin les élucubrations vocales de Lizzy Mercier Descloux entre vocabulaire médical, injures anglaises et français balbutié.
Une certaine idée de l'urgence.




mardi 18 mars 2014

Pan Sonic - Oksastus (2014)

Pan Sonic sort un nouvel album, enfin pas vraiment, il date de 2009 et puis c'est un live, enfin pour résumer Pan Sonic sort un recueil de musique live inédit.
Que vaut-il ?
Bonne nouvelle, il est vachement groovy et dansant !
Heu ! Est-ce à dire qu'ils font dans la house putassière qui fait passer David Guetta pour un lascar raffiné ?
Non quand même pas, ça reste un album groovy et dansant façon Pan Sonic malgré tout, c'est à dire moins aride que certains de leurs projets antérieurs, avec du rythme (un peu à la manière de Emptyset ou Cut hands ...), du bruit, de l'abrasion sonore, de la saturation, de l'agression tympanesque, des larsens et autres joyeusetés.


lundi 10 mars 2014

Cesaria Evora - Angola (Carl Craig's remix) (2009)

Un début très respectueux de l'original, la voix préservée tout comme les chœurs, les percus et clap mis en avant, mais sans excès.
Puis la métamorphose commence, lente et subtile, insidieuse presque; tout d'abord quelques percus plus électroniques, puis un pied qui entre, repart, revient plus présent.
Enfin peu avant les 4 minutes une vague d'énergie déferle noyant presque les voix pour nous emporter loin dans une frénésie synthétique.


vendredi 7 mars 2014

Model 500 - Everyday (1999)

Model 500 c'est (surtout) Juan Atkins (aka Cybotron ...), un des précurseurs de la techno "made in Detroit".
Everyday c'est peut-être son titre le plus hip-hop.
Une ambiance pleine de ferveur et pourtant pesante, confinant à la claustrophobie (accentuée par le final samplé sur le Biscuits de Method Man, soit un de ses titres les plus sombres, du moins musicalement).
Un morceau rempli de contrastes.


jeudi 6 mars 2014

dimanche 2 mars 2014

Disrupt - Tubby rom module (2007)

Du dub expérimental version basse fidélité, mais en gardant la profondeur, la chaleur et enveloppant de l'original en provenance directe de Leipzig !
Si c'est possible !
Que diantre l'Allemagne est prolifique en artistes dub (Pole, Rhythm & Sound (et toute la clique Chain Reaction ...), Burnt Friedman ...), bon à la manière dub allemand, c'est pas Kingston mais c'est bien pensé et exécuté.