mercredi 19 avril 2017

Jacques Dutronc - L'opportuniste (1968)

Bientôt la réponse !
Mais en attendant qui faut-il croire ?
Le prophétique et sirupeux Tino Rossi qui dès 1938, visionnaire, annonce que Marinella (plage bien plus idyllique que la fille du borgne fasciste)...
Les Clash qui avec leur album Sandinista prévoyaient la percée fulgurante (et l'espoir du retour d'une vraie gauche) de Mélenchon.
Beck avec son Loser, comment ne pas y voir la débâcle à venir d'Hamon.
Le débonnaire et terroriste auditif Carlos et son allégorie de Poutou avec Big bisous ...
Jacques Dutronc qui par deux fois dans sa discographie évoque avec acuité deux autres candidats à l'élection présidentielle: Fillon avec Savez-vous planquer vos sous, précédemment évoqué dans un autre contexte ici et Macron l'homme au profil et au programme variable en fonction de son interlocuteur via L'opportuniste.
Dans l'absolu ils sont 4 à pouvoir prétendre poser leur séant sur le trône de la République.
Partout on vend du Macron/Le Pen en duel final ...
Mais on risque de l'avoir profond dans le Fillon pendant 5 ans (un gars malhonnête, roué, à la limite du psychopathe, du genre pilote entêté de la Germanwings, qui donne des leçons de morale).
Fillon président c'est un peu Guy Georges ministre du droit des femmes ...

On est passé à côté du bonheur