mardi 5 décembre 2017

Super Parquet - Le libertin/M'en revenant des noces (2015)

Alors qu'on les imaginerait en concurrents féroces de Premibel, Leroy Merlin, Lapeyre et autres magasins spécialisés dans la vente de revêtements de sol en lames de bois, les lascars de Super Parquet font de la musique, une activité beaucoup moins lucrative.
C'est gâcher !
Et ils font quoi comme musique ?
Selon leurs dires: de la bourrée psychédélique ...
Késako, la bourrée psychédélique ?
C'est très simple la bourrée psychédélique c'est un peu Giscard jouant de l'accordéon dans sa maison de retraite, comme au bon vieux temps, mais complètement défoncé au LSD, au Cantal entre-deux et à la potée auvergnate.
En un mot perché et très haut
Sur le papier ça semble très étrange je l'admets.
Concrètement l'alliance improbable c'est d'un drone à la roue à vielle électrique, d'une sorte de cornemuse hypnotique, d'un banjo monomaniaque, de putains d'effets électronique et d'un bon gros beat qui tabasse, le tout accompagné par des ritournelles traditionnelles chantées.
Ça envoie du lourd, ça part loin, une bonne dose d'énergie en perspective, de la transe musicale musicale ...

PS: M'en revenant des noce est une version de l'enfantin à la claire fontaine en version brindezingue ...