mardi 2 janvier 2018

Luomo - Tessio (2000)

Alors que gris, denses, opaques et nombreux ces salopards de nuages ne font rien qu'à encombrer le ciel, il fallait réagir.
On ne peut pas laisser tout passer, il y a des limites !
Et bin dans ta face, Tessio de Luomo !
On fait moins les marioles les nuages d'un coup ...
Si face à ce déluge de douceur, de chaleur et de sensualité presque estivale vous pouviez mettre les voiles et aller assombrir d'autres contrées ce serait pas mal.
En vrai je sais que les nuages n'en ont rien à faire de Tessio, déjà parce qu'un nuage ça n'a pas d'oreille donc c'est plutôt sourd, de plus même si ça pouvait entendre, vu que ça n'a pas de cerveau ce n'est pas dit que ça puisse transcrire les sons et apprécier la musique.
C'est con un nuage, ça ne sert pas à grand chose à part à pleuvoir, à cacher le soleil et à faire chier l'héliophile ...
Je crois que je vais devoir prendre mon mal en patience et attendre que ces nuages décident d'aller voir si ils ne peuvent pas aller embêter quelqu'un d'autre.
Aller je me replonge avec une nostalgie estivale dans Tessio ...